Une des plus belles aventures à faire en Asie est de faire un trek au Népal. C’est l’endroit où les touristes peuvent s’évader en toute liberté à travers des paysages intacts et d’une nature luxuriante. D’ailleurs, le Népal est un des lieux particulièrement taillés pour une première expérience en trekking. Malgré cela, il est impératif de bien choisir son itinéraire, il y en a beaucoup. Aussi, il faut bien savoir ce qu’il faut emporter dans son sac. Les températures dans les montagnes sont également indispensables lors de cette aventure népalaise.

Déterminer les meilleures saisons pour effectuer un trek au Népal

Pour faire simple, il suffit aux trekkeurs d’éviter l’hiver et la saison humide pour s’adonner à leur activité favorite lors d’un voyage au Népal.Ce type d’expédition est en effet le rêve de tout amateur de montagne. La meilleure période pour réaliser cette escapade est l’automne, c’est-à-dire entre les mois d’octobre et novembre. La météo au cours de cet intervalle est généralement sèche, avec un ensoleillement d’exception et un ciel azuré.Dans la journée, le temps est agréable et doux, même en altitude. La nuit, les vacanciers profiteront de la fraîcheur du vent et pendant l’hiver, les températures restent très clémentes. En attendant la tombée de la neige, les trekkeurs auront encore le privilège d’accéder aux cols de montagne. L’autre période pour visiter le Népal se déroule au cours du printemps avec les mois de mars et avril. Le soleil reste présent, mais la pluie peut intervenir à tout moment.

Bien prendre en compte le nombre de jours pour réaliser le trek

La détermination du nombre de jours pour effectuer un trek Népal est primordiale. Il s’agit d’un élément important qui garantit la réussite du parcours de cette contrée asiatique. Pour cela, les voyageurs doivent savoir que certains treks peuvent durer seulement 5 à 6 jours. En fonction des difficultés rencontrées sur la route, il se peut que cette aventure nécessite au moins 10 à 12 jours de marche. À titre d’information, les plus longs treks à faire au Népal se réalisent en général pendant une vingtaine de jours. Aussi, pour éviter le mal aigu des montagnes, le trek au Népal doit se faire tout en douceur. La règle locale recommande une marche de 400 à 500 m par jour. Cependant, le trekkeur habitué à l’escalade d’une montagne de plus de 3 500 m peut faire l’objet d’une exception.

Solliciter l’accompagnement d’un guide pour réussir une telle aventure

Pour certains aventuriers, leurs connaissances de la montagne suffisent pour partir en randonnée au Népal. En ce qui concerneles trekkeurs novices, leur manque d’expérience leur oblige de solliciter l’accompagnement d’un guide local. Comme il s’agit d’une aventure de haute altitude, les risques d’avalanche ou de glissement de terrain restent envisageables d’où la nécessite d’un accompagnateur. Cela étant dit, il sera toujours favorable de prendre un guide Népalais, qui sait parfaitement les itinéraires, la montagne et ses caractéristiques. Par ailleurs, cela garantit une liberté d’esprit tout au long du parcours de ce vaste territoire népalais.

 

 

Catégories : Voyages



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un outil francophone pour votre Je veux savoir et apprendre  Rester informé